Haies de jardin

L'implantation d'une haie dans un jardin a de nombreux avantages : réservoir de biodiversité, refuge pour un grand nombre d'êtres vivants utiles aux jardiniers.

Contact :
Guénaelle NOIZET

Retrouver dans cette page

une haie diversifiée est un véritable réservoir de biodiversité
  • La haie rend une multitude de services au jardinier :

    refuge pour les alliés du jardinier
    une haie diversifiée offre le gite et le couvert à de nombreux petits animaux sauvages alliés du jardinier : prédateurs, pollinisateurs.

    parapluie, parasol et paravent
    la haie protège votre jardin du soleil, de la pluie et du vent, et offre ombre et fraicheur.

    production de bois
    la haie produit du fagot pour le feu, des tuteurs et du treillis pour le potager, du paillage après broyage des tailles de haie.

    production de fruits
    la haie peut fournir, en fonction des espèces plantées, une variété de fruits comestibles : noyer, néflier, châtaignier, noisetier, ...

    zone tampon
    les haies contribuent à limiter le ruissellement de l'eau en régulant le flux

    filtre à air
    en fixant les particules de pollution, elle contribue à l'amélioration de la qualité de l'air en ville


  • haies décoratives

    la haie décorative permet de profiter d’une bonne diversité d’arbustes même si le jardin est petit. Lorsque les arbustes décoratifs sont dans la haie, ils n’encombrent pas la pelouse et le jardin reste disponible pour un petit potager ou tout autre usage.
    Pour attirer une faune sauvage diversifiée sur votre terrain, privilégiez la plantation d'une haie composée principalement d'essences indigènes. 

    haie écran
    toute l’année : choisir des arbustes persistants, qui garderont leur feuillage en hiver : houx, buis, if, troène, laurier-tin, chêne vert,… ; pourquoi pas en mélange avec des arbustes à feuillage marcescent, dont les feuilles mortes resteront sur les branches tout l'hiver jusqu'au printemps suivant.

    • à la belle saison uniquement : choisir des arbustes caducs, bien ramifiés et dotés d'un feuillage fourni, du printemps à l’automne : érable champêtre, cornouiller sanguin, noisetier… En hiver, quand les jours raccourcissent et que le soleil se fait ras, la chute des feuilles permet de gagner de la clarté.

    la haie basse
    À l’inverse de la haie-écran, elle permet de délimiter et de personnaliser le jardin sans le cacher, notamment devant la maison, le long de la rue. Choisir des arbustes naturellement petits (moins de 1 m) et des arbustes étalés qui couvriront le sol et retomberont un peu le long du muret de soutènement du jardin : bruyère cendrée, callune, lavande, céanothe caduc, berberis, potentille, lavande, caryoptéris, deutzia nain, rosiers paysagers, spirées de printemps et d’été, millepertuis...

    claustra végétalisé




    Ces clôtures en bois, pleines ou ajourées, s’avèrent d’excellentes solutions pour fermer un jardin lorsque l’étroitesse du lieu ne permet pas l’implantation d’une haie. Elles  peuvent facilement servir de support à un certain nombre de plantes grimpantes : le lierre dont la floraison tardive permet aux insectes butineurs de survivre quand les autres fleurs se font rares, le chèvrefeuille des bois dont le parfum attire de nombreux papillons nocturnes, la clématite vigne blanche, etc. Autre avantage : vous pouvez également y palisser rosiers, vigne, kiwi, arbres fruitiers (pommier, poirier, pêcher, abricotier).







    la haie fruitière
    Quelques arbustes à fruits comestibles acceptent bien la conduite en haie :

    • cornouiller mâle
    • groseiller à grappe
    • casseille
    • sureau
    • noisetier
    • néflier