Végétalisons nos murs et nos trottoirs

Végétalisons nos murs et nos trottoirs pour plus de nature, la biodiversité, c'est l'affaire de tous !

La végétalisation des fonds de trottoir est aujourd'hui une action proposée par un grand nombre de collectivités en France. Soucieuses de conjuguer l'urbanisation et la nature, ces communes offrent la possibilité aux habitants de s'approprier l'espace public pour jardiner. Les habitants deviennent ainsi des acteurs impliqués dans l'embellissement de leur rue, de leur cadre de vie, en complémentarité avec les aménagements publics.

Ainsi chevrefeuille, clématite, jasmin et plein d'autres encore viendront prendre leur place en plein coeur de la ville.
Végétaliser sa façade, c'est assurer le retour de la nature en ville. En accueillant des plantes spontanées ou cultivées, vous protégez également la petite faune, insectes, oiseaux...
Vous contribuerez aussi à l'embellissement des rues, en y apportant couleurs, senteurs et fraicheur, tout en favorisant le bien être de tous.

Contact :
Laure Pinel
Végétalisons nos murs et nos trottoirs
  • végétalisons
    Initiée par l'association "Rennes jardins", l'opération a vu le jour sur le quartier Ste Thérèse à la fin des années 90. Plus de 80 habitants du quartier ont ainsi signé une convention avec la Ville de Rennes, leur permettant de prendre en charge leur environnement proche (pieds de murs et d'arbres, palissades, interstices, petits espaces en terre non végétalisés), de jardiner les rues du quartier afin que les murs et les trottoirs en "verdissent de plaisir".

    "Faire courir une glycine sur une clôture, habiller un pignon ou la boîte d'un compteur, masquer une gouttière par une clématite, un rosier, tapisser le pied d'un arbre de rue d'un géranium vivace... c'est rendre plus joli son cadre de vie." Cette action vise également à faire changer les représentations sur l'herbe en ville, synonyme de saleté, de manque d'entretien et à lutter contre la maladie du «tout propre».

    Suite au succès de cette opération, la Ville de Rennes décide en 2004, d'étendre l'action à l'ensemble des habitants des différents quartiers rennais. Dans un même temps, la Ville végétalise à son tour un certain nombre de batiments publics (gymnases, maisons de quartiers...)

    Depuis maintenant 10 ans que la convention est signée par la Ville de Rennes, on peut compter plus d'un kilomètre de trottoir végétalisé.

    La Ville finance le découpage du trottoir à hauteur de 500m /an, cela laisse espérer plusieurs kilomètres de plantation de trottoir dans nos rues d'ici quelques années !

    Pour participer à l'opération et végétaliser l'espace public devant votre maison, vous devez au préalable demander l'autorisation à la direction des jardins de la Ville de Rennes.

    Après avoir vérifier la faisabilité du projet, la Ville donne son accord, et installe le parterre demandé (découpage du trottoir, évacuation des gravats et apport de terre). Libre à vous ensuite de le composer avec les végétaux que vous aurez choisis!

    Pour participer à l'opération et pour plus de renseignements :

    La direction des jardins - Ville de Rennes

    Le Service des jardins reçoit les demandes d’autorisation de végétalisation de l’espace public, en provenance des particuliers, et donne son accord/desaccord après avoir visualiser sur le terrain. Elle vous fournira un cahier des charges à respecter.
    Contact : Direction des jardins: tel : 02 23 62 19 40

  • La jonction entre le trottoir et les murs des habitations (maison individuelles, habitats collectifs) constitue un enjeu conséquent en terme de désherbage chimique ou mécanique, puisqu’elle représente un linéaire extrêmement important, fortement consommateur de main d’oeuvre pour assurer ce désherbage.
    La végatalisation des fonds de trottoirs permet de faire accepter l'apparition des plantes spontanées due au nouveaux modes de gestion, tout en impliquant les riverains.

    Outre le fait de favoriser la nature en ville, cette opération présente plusieurs avantages.

    Des avantages esthétiques : 

    Participer à l'embellissement de sa façade, c'est aussi participer à l'embellissement de sa rue pour le bien être et le plaisir de tous. Ainsi des couleurs apparaitront au fil des saisons, égayant les rues souvent bien trop minérales.

    Des avantages sociaux : 

    En jardinant sur le trottoir, on s'expose aux regards et éveille la curiosité des passants et des voisins, créant ainsi du lien avec son entourage. Des conseils, des échanges, des trocs pennent leur place permettant ainsi l'enrichissement des parterres.
    Ce mini-jardin de trottoir présente en plus l'avantage de pouvoir être entretenu par le voisinage lorsque l'on doit s'absenter.

    Des avantages écologiques : 

    L'installation des végétaux en pied de mur devient un micro habitat, accueillant les insectes pollinisateurs et phytophages, mais aussi les prédateurs qu'ils soient insectes, oiseaux, lézards... Tout un cortège d'animaux faisant leur retour en ville et assurant l'équilibre du jardin, un véritable plaisir pour le jardinier observateur.

    Les végétaux, particulièrement les plantes grimpantes, assurent une protection pour les murs, tant au niveau des tags, que des pluies battantes.

    L'installation de plantes grimpantes permet également de réguler les températures en limitant la réverbération sur les murs et en apportant de l'humidité.

    Un autre effet intéressant en ville, les plantes peuvent fixer les poussières atmosphériques et le carbonne émis par les gaz d'échappement, c'est toujours cela de moins dans l'air et dans nos poumons!

    Le parterre créé en pied de mur limite l'imperméabilité du sol, et contrairement à ce que l'on pourrait penser, les végétaux assainissent le mur en absorbant l'humidité.
    treillis

    Attention "aux idées recues"

    Les végétaux ramènent de l'humidité
    FAUX, bien au contraire, les plantes absorbent l'humidité au pied du mur et le feuillage des plantes assure une protection contre les pluies battantes.

    C'est pas propre et les plantes sont envahissantes
    FAUX, le bon choix des végétaux permettra un entretien facile, et embellira la façade.

    Les murs s'abîment, les plantes décollent le revêtement
    FAUX, encore une fois il faut bien choisir les végétaux. Certaines ont besoin de support, et du fait ne touchent pas aux murs. D’autres ont de petites ventouses mais ne dégradent pas le revêtement.

    Les petites bêtes seront attirées par les végétaux
    VRAI, mais accueillir les insectes signifie aussi accueillir les oiseaux insectivores. On contribue ainsi au retour de la nature en ville.

     
  • végétalisons nos murs : particuliers
    Pour végétaliser votre pied de mur sur le domaine public, vous devez impérativement demander l'autorisation à votre municipalité.

    Renseignez vous également afin de savoir si elle finance les travaux de découpage du trottoir, d'évacuation des gravats et de remplissage de terre.

    Dès que la fosse est creusée, vous n'aurez plus qu'à planter !
    Et bien entendu, vous vous engagez à respecter le cahier des charges et à ne pas utiliser de desherbants et autres produits chimiques.

    Un livret "Végétalisons nos murs et nos trottoirs" est téléchargeable sur ce site pour vous aider dans le choix des végétaux, le type d'ambiance, l'entretien des végétaux...

    Harmonisez grimpants et rampants, feuillage et fleurs (faites également attention aux périodes de floraison, il est tellement plus agréable de voir son parterre fleuri le plus longtemps possible), alternez caduques et persistants, et pour finir attention aussi à l'exposition de vos murs, il en va de la survie des végétaux.


  • Suite au succès de l’opération Rennaise "Embellissons nos murs" et aux différentes demandes de transfert d’expériences, Bretagne vivante et la Mce ont réalisé une méthodologie à destination des communes de la région, afin d'accompagner celles ci dans cette démarche en leur proposant différents outils de communication.

    Les communes désireuses de mettre en place ce dispositif, ont donc la possibilité de signer une convention avec la Mce, leur permettant ainsi de bénéficier: 

    • d'une plaquette informative et personnalisable,
    • du cahier des charges et d'un courrier type de demande d'autorisation d'occupation de l'espace public,
    • d'un diaporama de présentation pour l'organisation de réunions publiques,
    • et d'un livret guide pratique "Végétalisons nos murs et nos façades"
    (nouveau livret Mce dans le cadre du programme Eau et Pesticides,  téléchargeable à cette adresse, ce livret est vendu 1€, tarif dégressif selon commande)

    ► Pour tous renseignements complémentaires :

    • Laure Pinel, Bretagne Vivante: 02.99.30.49.95

    • Guénaelle Noizet, Mce: 02.99.30.35.50

    Pour télécharger la méthodologie (9 Mo)




  • Bientôt en ligne...




  • Bientôt en ligne...