Nos enquêtes

Après la première enquête sur les pratiques des jardiniers amateurs, les associations se sont intéressées aux conditions de vente des pesticides : quels conseils le consommateur peut-il attendre en magasin ? Quelles préconisations en cas de problème précis ? Quelle qualification des vendeurs ?

Autant de questions auxquelles les enquêtes réalisées régulièrement permettent de répondre. Leurs conclusions sont sources de propositions pour faire évoluer la réglementation ou tout simplement, pour réclamer son application.

De la première enquête sur les pratiques des jardiniers amateurs, les enquêtes des associations ont évolué vers des enquêtes sur les conditions de vente des pesticides. Une enquête a également été réalisée en 2007 sur la récupération des pesticides en déchetteries.

Ces enquêtes nous permettent de mieux comprendre le cycle de commercialisation des pesticides et ainsi mieux conseiller les particuliers et faire des propositions d'évolutions réglementaires.

Contact :
Guénaelle NOIZET
Nos enquêtes
  • Au printemps 2011, la Mce, Eau et Rivières de Bretagne, l'Adéic, la Cglc et Familles Rurales-Ufcs ont réalisé une nouvelle enquête.
    271 points de vente ont été enquêtés.

    Cette enquête a mis ces points en évidence :
    - l'arrêté prefectoral est toujours difficile à trouver
    - les hyper et supermarchés sont imbattables en terme d'ignorance
    - l'importance des restrictions réglementaires
    - les vendeurs ont toujours le réflexe pesticides
    - les produits bio sont vu comme des produits sans danger
    - les magasins signataires de la charte "Jardiner au naturel, ça coule de source !" font mieux

  • Enquête 2009


    Au printemps 2009, la Maison de la consommation et de l'environnement (Mce), Eau & Rivières de Bretagne, l'Adéic, la CGLC, l'UFCS-FR et l'UFC-Que Choisir ont, à nouveau, effectué une enquête sur les conditions de vente des pesticides à usage amateur en Bretagne.

    Au total 154 points de vente ont été enquêtés sur les 3 mêmes angles que l'enquête précédente :

    • vérifier l'affichage obligatoire des arrêtés préfectoraux interdisant le traitement des fossés dans les magasins agréés

    • tester le conseil fournis aux consommateurs sur les pesticides et sur les alternatives existantes en croisant ces résultats avec le type de magasins (hypermarchés, grandes surfaces de bricolage, jardineries...) et la possession ou non de l'agrément

    • vérifier l'efficacité de la charte "Jardiner au naturel, ça coule de source !" promue par les associations de consommateurs

     

     

  • Enquête 2007

    Entre le 23 février et le 14 avril 2007, la Maison de la consommation et de l'environnement (Mce), Eau & Rivières de Bretagne, l'Adéic, la CGL, l'UFCS et l'UFC-Que Choisir ont, à nouveau, effectué une enquête sur les conditions de vente des pesticides à usage amateur en Bretagne.

    Au total 160 points de vente ont été enquêtés sur 3 angles majeurs :

    • vérifier l'affichage obligatoire des arrêtés préfectoraux interdisant le traitement des fossés dans les magasins agréés

    • tester le conseil fourni aux consommateurs sur les pesticides et sur les alternatives existantes en croisant ces résultats avec le type de magasins (hypermarchés, grandes surfaces de bricolage, jardineries...) et la possession ou non de l'agrément

    • vérifier l'efficacité de la charte "Jardiner au naturel, ça coule de source !" promue par les associations de consommateurs



     

     

  • Enquête déchetterie

    Entre décembre 2005 et février 2006, la Maison de la consommation et de l'environnement (Mce), le Centre d'information sur l'énergie et l'environnement (Ciele) et Eau & Rivières de Bretagne ont contactés les 81 collectivités de Bretagne ayant la compétence "gestion des déchèteries".
     

    • Les particuliers peuvent–ils aisément déposer les pesticides non utilisés dans les déchèteries bretonnes ?
    • Quelle est la quantité de pesticides collectée de cette manière en Bretagne ?
    •  Quels sont les coûts supportés par les collectivités pour assurer le retraitement des pesticides ?
    • Où sont incinérés les pesticides collectés dans les déchèteries bretonnes ?

    Avec un taux de réponse de 77,8% des collectivités couvrant 92,4% de la population bretonne, la présente étude nous permet de disposer de réponses fiables à de nombreuses questions que nous nous posions.

  • Enquête 2005


    Au printemps 2005
    , la Maison de la consommation et de l'environnement (Mce), Eau & Rivières de Bretagne, l’Adéic, la CGL, l’UFCS et l’UFC-Que Choisir ont, à nouveau, effectué une enquête sur les conditions de vente des pesticides à usage amateur en Bretagne.

    Au total 69 enseignes bretonnes ont été enquêtées sous 3 angles majeurs :

    • explorer la présence de messages d'alertes (pollution de l'eau, santé) et d'équipements de protection

    • analyser la présence de mentions environnementales et sanitaires mensongères et de promotions poussant à la consommation

    • tester les conseils fournis aux consommateurs en terme d'alternatives aux pesticides.

    2 autres aspects ont pu être intégrés :

    • l'affichage de l'arrêté préfectoral d'interdiction de traitement des fossés et abords de cours d'eau

    • l'application de la charte "Jardiner au naturel, ça coule de source"

  • Enquête 2002

    Entre le 15 février et le 15 mars 2002, les associations Eau & Rivières de Bretagne, Adéic, CGL, UFC-Que Choisir et la Maison de la consommation et de l’environnement ont mené l’enquête sur les conditions de distribution des pesticides à usage amateur en Bretagne.

    Au total 82 magasins ont été enquêtés sous 3 angles majeurs : - le respect de la mention " emploi autorisé dans les jardins " obligatoire depuis le 30 septembre 2000

    • les messages publicitaires et les allégations environnementales et sanitaires diffusées autour de la vente de ces pesticides

    • le conseil diffusé aux particuliers Les résultats de l'enquête et les revendications des associations ont été présentés devant la presse, le mardi 23 avril à la Mce.